7 secrets pour assurer un travail d’équipe efficace

Le travail en équipe est un gage de la performance d’une entreprise et du bien-être des collaborateurs. Il crée de bonnes relations entre les membres et facilite le partage des idées et de l’information. Toutefois, il peut représenter un défi, car chaque individu possède un caractère, un tempérament, des faiblesses et des préoccupations qui lui sont propres. Voici sept conseils pour créer une ambiance de cohésion entre les employés.

Avoir un bon leadership

Le dirigeant d’une équipe doit être un leader crédible, fiable et légitime. C’est lui qui insuffle l’esprit d’équipe et créer les conditions favorables pour l’entretenir. Il fait preuve de fermeté pour définir les limites et assurer le bon fonctionnement du groupe.

Étant le modèle à suivre, sa personnalité, son charisme et son implication dans le travail motivent ses collaborateurs. S’il est aux premières loges, il n’est pas seulement un observateur. Il est aussi un acteur, car il s’implique dans les difficultés rencontrées par le collectif.

Au-delà de ses capacités professionnelles, un bon leader possède des qualités comportementales et sociales. Bien qu’il soit situé en haut de la hiérarchie, il sait rester humble et à l’écoute des membres de l’équipe. Une oreille attentive leur donne le sentiment d’être entendu et cultive une relation de confiance avec leur manager. Cela induit un climat de sécurité, plus de sens des initiatives et une meilleure gestion des conflits internes.

Enfin, un bon leader instaure une atmosphère de travail fondé sur la performance, la confiance, la concession et l’empathie. Il accepte les critiques et se remet en question pour faire avancer son équipe.

Bien communiquer

Une communication transparente favorise le travail d’équipe. Communiquer, c’est d’abord informer chacun des collaborateurs sur ses tâches, sa mission et ses différents objectifs. Les fiches de postes doivent donc être claires et précises.

Une bonne communication, c’est aussi un accès aux informations de l’entreprise facilement et en temps réel. L’entreprise doit mettre en place une organisation et des outils technologiques favorables à la circulation de l’information. Certaines solutions comme le progiciel ERP facilitent l’accessibilité immédiate aux données.

Enfin, en matière de communication transparente, l’écoute reste importante. Comme évoqué précédemment, elle est l’une des bases de la cohésion d’équipe. Que ce soit lors d’une réunion ou un briefing, l’information doit être suffisamment partagée afin que chacun puisse apporter une opinion, une suggestion ou sa contribution.

Reconnaître les rôles et les attributions de chacun

La répartition des tâches et des attributions se doit d’être claire et connue par tous les coéquipiers. Chaque collaborateur est conscient de son rôle, des missions liées à son poste, de ses responsabilités ainsi que des objectifs collectifs. De même, chacun sait exactement ce que fait son collègue. Une telle organisation permet d’éviter d’empiéter sur les tâches de son voisin ainsi que les conflits d’intérêts. Le groupe s’en retrouve raffermi et plus performant.

Se réunir en dehors du travail

Pendant les heures de travail, il est parfois difficile d’échanger des mots entres collègues, car tout le monde est absorbé à la tâche. Il est donc utile pour les employés de se retrouver de temps en temps hors des murs du bureau. C’est l’occasion de passer du temps ensemble, de mieux se connaître et de tisser des liens conviviaux.

Pour briser la glace et consolider l’esprit d’équipe, rien de tel que les activités de team-building. Il peut s’agir d’ateliers, de cours (musique, peinture, cuisine…), d’une escape game ou encore d’olympiades qui permettent de renforcer la communication, la créativité et le goût du challenge. Une activité de team-building peut aussi représenter une récompense pour les collaborateurs, à l’instar d’un voyage inventive.

Éviter les commérages

Avez-vous un collègue qui passe son temps à dire du mal des autres ? Une personne qui aime partager les dernières rumeurs dans les couloirs ou devant la machine à café ? Vous n’êtes pas seul dans ce cas, car les ragots de bureau sont un phénomène courant.

Les commérages peuvent avoir de graves répercussions parmi les collaborateurs, car elles créent un climat de tension et de méfiance. Elles sont, la plupart du temps, motivées par une curiosité malsaine, de l’insécurité et de la jalousie. Avec les cancans, la vie au bureau devient vite toxique : des clans se forment, la communication est au point mort et la cohésion d’équipe s’effrite. Il est donc impératif d’éviter les commérages dans un cadre professionnel pour favoriser l’entente et la convivialité.

Encourager la diversité (genre, âge, culture)

En encourageant la diversité, l’entreprise envoie un message fort de tolérance et d’intégration. Les différences dans un collectif contribuent à avoir un réservoir d’expériences, de qualités, d’idées et de compétences de tous horizons. En plus de brasser les talents, la diversité est un bon moyen d’attirer les profils talentueux et de s’adapter à une clientèle variée. Vous l’aurez compris, une société qui cultive les singularités a plus de chance d’être performante. La diversité au travail englobe aussi l’inclusion. Bien que l’obligation légale soit d’embaucher au moins 6 % de travailleurs handicapés dans les entreprises, leur insertion dans le milieu professionnel reste encore un défi.

Se concentrer sur les objectifs en tant que groupe

Une bonne équipe doit avoir une vision commune, c’est-à-dire viser un objectif collectif. Chacun doit donc savoir ce qu’on attend de lui et prendre conscience qu’une faille ou une erreur de sa part impactera sur l’entreprise. Prenez l’exemple d’une équipe de football lorsqu’un joueur perd le ballon et que le camp adverse réplique par une contre-attaque se soldant par un but.

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faut occulter vos intérêts personnels. En tant qu’individualité, ne pas s’y intéresser serait faire l’impasse sur votre bien-être. Placez toutefois vos objectifs en adéquation avec le but commun.

Pour conclure, le leadership, la confiance, la communication et la diversité sont des leviers essentiels pour développer l’esprit d’équipe. Sans une cohésion de ses acteurs, l’entreprise ne peut véritablement pas prospérer. Bien que le rôle du manager soit important pour favoriser la solidarité, il est aussi nécessaire que tous les membres y contribuent. C’est l’union qui fait la force d’une entité.

Francoise J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page