Comment demander une augmentation de salaire ?

Vous envisagez une augmentation de salaire ? Pour beaucoup, cette demande représente un moment angoissant, car l’argent reste un sujet tabou en entreprise. Pour être le plus à l’aise possible le jour J, vous devez préparer à l’avance votre entretien afin de présenter vos raisons et vos prétentions de façon convaincante. Les clés d’une bonne négociation de salaire sont d’avoir un bon argument et de connaître la politique salariale de l’entreprise. Il est également important de choisir le moment opportun pour une telle démarche et de rester pugnace, même après un refus.

Identifier le bon moment pour demander une augmentation de salaire

Il est généralement recommandé d’attendre au moins un an après avoir été embauché avant de négocier une augmentation de salaire. Cette période vous donnera de nombreuses occasions de faire vos preuves et de démontrer votre implication ainsi que vos aptitudes. Cela vous permettra de mettre tous les atouts de votre côté pour motiver votre requête.

Cependant, il existe quelques exceptions qui peuvent justifier une demande d’augmentation de salaire avant la fin de votre première année de travail. Par exemple, si vos tâches et vos responsabilités ne correspondent pas à celles prévues dans votre contrat, vous pouvez légitimement solliciter un ajustement salarial auprès de votre employeur.

Renseignez-vous sur les procédures d’augmentation de salaire de votre entreprise

Il est conseillé de consulter la grille des salaires de votre entreprise auprès du département des ressources humaines. Vous pourrez ainsi vous informer des usages et des directives internes de l’entreprise en matière d’évolution salariale.

Ciblez une période précise de l’année

L’entretien d’évaluation se fait une fois par an. Il permet de dresser le bilan des compétences et des capacités de l’employé.

Lors de cet entretien périodique, les réalisations et les performances de l’année écoulée sont passées en revue. Il constitue aussi l’occasion de vous fixer de nouveaux objectifs. Si vous avez obtenu de bons résultats – notamment au-delà des attentes de votre patron -, c’est le moment idéal pour demander une augmentation de salaire.

Au cas où vous auriez plus d’un an d’ancienneté, vous pouvez prendre l’initiative d’arranger un rendez-vous avec votre manager sans attendre l’entretien d’évaluation.

Assurez-vous que votre patron soit de bonne humeur

Il s’agit d’un point non négligeable. Ne demandez pas une augmentation de salaire à un moment où votre employeur est stressé ou fait face à des problèmes personnels. En effet, il sera plus difficile de l’aborder et d’attirer son attention sur vos desiderata.

Préparer votre entretien avec votre employeur

Cet entretien étant capital, il est essentiel de préparer les arguments qui joueront en votre faveur. Faites en sorte que vos motifs soient compatibles avec vos objectifs atteints. Listez tous vos accomplissements qui ont contribué au succès de l’entreprise, tels que l’augmentation du chiffre d’affaires.

N’oubliez pas de vous renseigner sur la santé financière de la société. Cela vous donnera un bon indicateur sur la possibilité d’une augmentation de salaire.

Déterminez votre valeur par rapport aux tendances salariales du marché

N’hésitez pas à comparer votre salaire par rapport au marché. Il est possible de trouver les grilles salariales de votre secteur sur les plateformes de recrutement, les guides salariaux ou encore les simulateurs de salaire. Si vous êtes en dessous du salaire moyen, vous avez de bonnes raisons de demander une révision ou un rattrapage de salaire.

Faites une liste mesurable de vos réalisations et de vos contributions à l’entreprise

Une liste quantifiable de vos réalisations permet de mettre tous les atouts de votre côté. Elle constitue un argument solide pour réussir votre négociation. Dans votre argumentaire, vous pouvez énumérer chiffres à l’appui :

• les objectifs que vous avez atteints

• l’importance de votre rôle dans certains projets

• votre valeur ajoutée dans la croissance et la rentabilité de l’entreprise.

Négocier une augmentation de salaire le jour J

Ça y est, c’est le jour J pour votre entretien avec votre manager ! Pour convaincre votre interlocuteur, veillez à lui présenter un argumentaire en béton et à adopter une attitude sûre et confiante.

Exposez posément votre argumentaire

Vous devez faire preuve de diplomatie et exprimer vos arguments d’une façon claire, mais surtout constructive et objective. Évitez de vous comparer à vos collègues également méritants, car vous risquez de faire une auto-promotion excessive.

Voici quelques exemples de phrases imparables :

• « Ces derniers mois, j’ai réalisé … ce qui a permis à l’entreprise d’augmenter sa part de marché… »

• « Je suis dévoué à l’entreprise et je crois qu’elle a vraiment bénéficié de ma participation au projet X et Y. Ces réalisations sont l’une des raisons pour lesquelles j’aimerais discuter avec vous d’une augmentation de salaire… »

• « J’ai travaillé sur plusieurs projets qui ont ajouté une valeur significative à l’entreprise. Au cours des derniers mois, j’ai par exemple… Par conséquent, j’aimerais discuter de mon salaire. »

Votre patron dit oui

Si votre employeur vous demande d’évaluer votre augmentation, il est plus judicieux de donner une fourchette réaliste qu’un montant fixe. Tenez-vous en de préférence au budget d’augmentation annuelle dans les entreprises qui va généralement de 3 à 5 %.

Vous recevez une réponse favorable ? La première chose à faire est, bien sûr, de remercier votre patron. Et de continuer à vous donner à fond dans votre travail !

Que faire en cas de réponse négative ?

En cas de refus, vous devez rester motivé. En effet, le fait d’obtenir de bons résultats et des louanges de votre patron n’induit pas nécessairement une augmentation de salaire.

Il est possible que vous ayez reçu une réponse négative car :

  • votre rémunération est déjà au taux du marché

  • le budget de l’entreprise est restreint

  • vous devez encore améliorer votre rendement

  • votre employeur croule sous de nombreuses demandes et ne peut pas toutes les satisfaire

Restez objectif, concentrez-vous sur vos challenges et votre travail finira par payer.

Négociez d’autres avantages pour compenser

Si votre supérieur refuse de vous accorder une augmentation, vous pouvez essayer de trouver un compromis en négociant d’autres avantages ou contreparties. Il peut s’agir d’horaires plus flexibles, de télétravail, d’un remboursement des frais de scolarité ou encore des vacances…

Reprenez rendez-vous avec de nouvelles réalisations

Suite à un refus, vous pouvez convenir avec votre employeur d’une date ultérieure pour rediscuter d’un ajustement salarial. Comme pour le premier entretien, veillez à préparer des arguments et une liste tangible des objectifs dépassés.

Finalement, les cas diffèrent d’une négociation salariale à une autre, mais les bonnes attitudes à adopter pour obtenir une augmentation restent les mêmes. Il est indispensable de démontrer la valeur ajoutée de votre travail en présentant des éléments quantitatifs et qualitatifs permettant de mettre vos performances en avant.

Demander une augmentation de salaire se prépare à l’avance. Choisissez le bon moment, où votre manager sera plus réceptif et disponible. De votre côté, assurez-vous de rester confiant et serein au cours de l’entretien afin de maximiser vos chances de réussite.

503 Service Unavailable

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.