Devenir chauffeur de taxi-moto

La profession de chauffeur taxi-moto est en plein essor grâce à l’augmentation des besoins de transport. En effet, le marché évolue et propose de plus en plus d’offres, ce qui donne envie à de plus en plus de personnes de se former pour se lancer dans cette profession. L’avantage du taxi-moto, c’est qu’il peut éviter les aléas rencontrés par les voitures comme les embouteillages. En effet, rapide et agile, le taxi moto se déplace partout facilement et il faut savoir que cette activité est en pleine croissance à l’heure actuelle.

Un milieu en plein essor

Dans les grandes villes françaises, les embouteillages sont un véritable problème. Et avec les besoins en transports qui ne cessent d’augmenter, il devient très compliqué de circuler facilement et surtout d’arriver à l’heure à son travail ou à un simple rendez-vous. Voilà pourquoi, le taxi moto est devenu une alternative efficace et intéressante.

Ainsi, des milliers de nouveaux conducteurs lancent leur activité chaque année. Et de plus en plus de clients sont attirés et intéressés par l’utilisation du taxi-moto. Ce qui est une très bonne nouvelle pour celles et ceux qui souhaitent en faire leur métier.

Mais bien que ce chemin attire de plus en plus de personnes, il faut savoir que le parcours pour devenir chauffeur de taxi-moto peut être difficile. En effet, différentes conditions doivent être respectées dont notamment le passage et la réussite d’un examen obligatoire. Dans la suite de cet article, nous allons vous en apprendre plus sur l’accès à cette profession.

Un milieu très réglementé

La profession de taxi-moto est très réglementée, elle demande l’obtention d’une licence de moto taxi. Et cette licence ne peut être obtenue que si vous possédez déjà un permis moto, si vous suivez une formation reconnue et si vous validez l’examen officiel de la profession qui existe depuis 2011 pour que le métier soit plus encadré. Et pour finir, vous devrez pouvoir fournir un certificat d’aptitude médicale délivré par votre médecin.

Obtenir sa licence professionnelle de moto taxi

L’obtention de la licence de moto taxi permet de limiter l’accès au métier aux conducteurs totalement aptes au transport de passagers en toute sécurité en deux roues. Il faut rappeler que la conduite en moto génère plus d’accidents et provoque plus de blessures que la conduite en voiture. C’est cela qui justifie cet encadrement très strict.

Pour commencer, il est évident qu’avant de se lancer dans l’obtention de la licence, il faut passer et avoir son permis moto. Par la suite, l’examen de l’exercice du métier de moto taxi est obligatoire et il demande une formation spéciale. Cette formation reconnue est accessible seulement après 3 ans d’obtention du permis moto et cela sans période de suspension évidemment.

Cependant, si le candidat possède son permis moto depuis plus de 10 ans, et qu’il peut justifier d’une expérience d’un an comme transporteur individuel de personnes, alors l’examen ne sera pas obligatoire pour lui.

Passer l’examen de moto taxi

L’examen se divise en une partie théorique et une partie pratique. La partie théorique évalue directement les compétences apprises pendant la formation. Le candidat sera donc évalué sur sa connaissance de la réglementation du transport de passagers, sur la conduite à tenir pour assurer une totale sécurité du passager et sur ses facultés à l’exercice de la profession comme le fait de s’exprimer clairement en français et en anglais.

Mais la partie théorique porte aussi sur l’évaluation de les connaissances du candidat sur des questions relatives à la sécurité des motos ainsi qu’à la gestion de la conduite d’une moto avec un passager. Il s’agit ici de questions spécifiques à la profession.

En ce qui concerne la partie pratique, il faut savoir qu’elle n’est accessible qu’aux candidats qui ont déjà réussi la partie théorique. La pratique est une mise en situation avec la prise en charge d’un passager ainsi que de ses bagages. Le candidat devra effectuer un trajet précis.

Comment exercer en tant que chauffeur moto-taxi ?

Lorsque vous avez passé et réussi l’examen, il ne vous reste plus qu’à choisir le cadre juridique de votre activité. La profession de taxi moto peut prendre de nombreuses formes. Cela peut aller du salarié dans une entreprise à l’exercice indépendant sous forme d’auto-entreprise par exemple. Si vous souhaitez travailler à votre compte, vous aurez donc le choix entre ces différents statuts juridiques :

  • l’EURL,
  • l’EIRL,
  • la micro-entreprise,
  • la SASU.

Chacun de ces statuts présente ses propres avantages et inconvénients. Il est important de prendre le temps de bien choisir son régime juridique pour ne pas avoir de problèmes par la suite. Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un spécialiste qui pourra vous guider au mieux pour que vous puissiez faire le bon choix.

Martin P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page