Changer de métier à 30 ans : tout ce qu’il vous faut savoir avant de franchir le pas

Dans leur quête d’un premier emploi, la plupart des jeunes diplômés se lancent dans une carrière qui ne les inspire pas forcément après leurs études universitaires. De ce fait, l’approche de la trentaine sonne comme l’heure du bilan. Alors que votre motivation au bureau s’évanouit comme les années qui passent, vous vous demandez certainement : « Suis-je passé à côté de la carrière de mes rêves ? » ou encore « Ne suis-je pas trop vieux pour changer de métier ? ». 30 ans est un âge déterminant pour prendre des décisions cruciales pour votre vie future. Et la bonne nouvelle, c’est que c’est aussi le moment idéal pour envisager une reconversion professionnelle ! Découvrez ci-après les raisons pouvant motiver un changement de carrière ainsi que les étapes clé pour le réussir.

Le fameux « déclic » vers une reconversion professionnelle

L’idée d’une reconversion professionnelle n’apparaît pas du jour en lendemain. Elle est généralement mûrie au fil des années, jusqu’à ce qu’un déclic pousse à passer à l’action.

Un événement personnel ou familial

Certains événements font réfléchir et incitent à reconsidérer les choix de vie. Un mariage ou une naissance nécessitera de concilier vie de famille et vie professionnelle et de mieux gérer le budget du ménage. Un anniversaire est aussi le moment de faire le point et d’évaluer si votre carrière évolue dans la bonne direction. Si vous n’êtes pas satisfaits par vos réalisations, peut-être est-il temps de passer à la vitesse supérieure en vous tournant vers un métier qui vous ressemble ? Une réunion d’anciens élèves peut aussi tirer la sonnette d’alarme. Voir vos amis s’épanouir dans leur travail est susceptible d’éveiller vos envies de changement.

Le burn-out ou épuisement professionnel

De nombreuses situations peuvent entraîner un mal-être au bureau. Bien souvent, il s’agit d’une surcharge de travail, l’insécurité de l’emploi ou encore des tensions entre collègues. Ces facteurs facilitent le burn-out qui se traduit par un épuisement émotionnel, mental et physique. Cet état de stress impacte aussi bien sur vos relations professionnelles que sociales. Si vous souffrez constamment de fatigue, d’insomnie et que votre engagement dans votre travail est en berne, un changement de métier peut être la solution pour retrouver votre joie de vivre et de l’effort.

Le brown-out ou perte de motivation

Tout comme le burn-out, le brown-out constitue une souffrance au travail. Assimilé à une perte de sens au travail, il se caractérise par des symptômes comme l’apathie, la dépression, la perte de l’humour, l’irritabilité, une mauvaise hygiène de vie ou encore un désintérêt ou une « panne » à réaliser les tâches et les objectifs. Dans cet état, le travail est perçu comme une corvée sans finalité. Si vous ressentez ces signes, vous devriez vous réorienter vers une profession qui a un sens à vos yeux.

Un meilleur salaire dans un secteur prometteur

Si vous avez l’impression d’être une erreur de casting à votre poste, sachez que 30 ans est un âge où on est encore jeune, actif et capable d’embrasser une nouvelle carrière. De plus, les entreprises recherchent constamment des personnes dans cette tranche d’âge car elles sont plus énergiques, dynamiques et dotées d’une solide expérience. Vous pouvez vous diriger vers des domaines déjà florissants comme l’assurance, l’audit, le commercial ou encore les ressources humaines. Si vous êtes motivé(e) à créer votre propre entreprise, lancez-vous dans des secteurs d’avenir tels que la gastronomie, les transports, la mobilité, l’agriculture ou encore le digital.

Les éléments-clés pour réussir votre changement de carrière

Il y a toujours une différence entre « décider » et « faire ». Si vous avez décidé de vous tourner vers un nouveau métier, voici quelques points à considérer avant de passer à l’action.

Identifiez le métier qui vous correspond

Comme le disait Georges Clémenceau, il faut savoir ce que l’on veut. Cela s’applique particulièrement dans le domaine professionnel, notamment en cas de choix de carrière. Voici une astuce pour vous aider à déterminer l’emploi de vos rêves : fermez les yeux et faites le tri de ce qui vous fait vibrer. Ciblez ensuite un travail en rapport avec votre passion. Vous aimez la communication ? Vous avez la possibilité de vous tourner vers le métier de journaliste, attaché de presse, annonceur ou responsable événementiel.

Fiez-vous au pouvoir du réseautage

Le réseautage est un moyen efficace pour vous aider à décrocher le poste que vous convoitez. Vous avez certainement de la famille, des amis ou des voisins qui connaissent votre parcours et vos compétences. N’hésitez pas à les consulter pour obtenir des informations, des pistes d’emploi ou encore pour vous recommander à un recruteur. Pensez également à utiliser les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Xing ou Meetup ou à participer à des événements de réseautage, des clubs d’anciens élèves, des salons de l’emploi et des conférences.

Acquérez de nouvelles compétences et expériences

Ça y est, vous avez une idée précise du métier qui vous correspond ! Quel que soit votre choix, il est important de développer de nouvelles compétences et de gagner en expériences pour réussir votre transition de carrière. Cela signifie qu’il vous faudra consacrer du temps (et un budget) pour retourner à l’université ou pour suivre une formation afin de décrocher un nouveau diplôme ou un certificat. Misez également sur vos compétences transférables – c’est-à-dire les compétences que vous possédez déjà et qui peuvent être appliquées dans d’autres domaines professionnels. Vous pouvez les conjuguer avec des webinaires et des cours en ligne – souvent gratuits – pour acquérir les bases de votre nouveau métier.

Préparez financièrement votre transition de carrière

Comment quitter son emploi sans parachute ? Telle est la question qui taraude bon nombre de travailleurs ayant des envies d’ailleurs. Dès maintenant, pensez à mettre de l’argent de côté pour conserver des finances saines. Vous pouvez également convenir d’une prolongation de préavis auprès de votre (futur) ex-employeur afin de vous donner le temps de rebondir. Enfin, vous bénéficiez en tant que salarié du secteur privé d’un Compte Personnel de Formation (ou CPF) pour suivre des formations tout le long de votre vie active.

Lancez-vous et… persévérez

La reconversion professionnelle est la solution pour les travailleurs qui ont des difficultés à s’épanouir dans leur métier actuel. Une fois que vous vous êtes donné les moyens d’assurer votre reconversion, la dernière étape est de vous lancer ! Un dernier conseil pour la route ? Persévérez et concentrez-vous sur vos objectifs. En effet, seules les personnes qui persistent réussissent.

Martin P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page